Il m’a été rapporté ce fait étonnant : certains ne liraient que les premières lignes de mes compositions, trouvant le reste ennuyeux et même inutile. Et, cela expliquerait la présence de cette instruction que je trouve au principal endroit stratégique de mon code informatique, par lequel je suis absolument contraint de passer : (soigner_intro)

3 mars 2013 23:31:33

Bientôt le printemps, je vous le garantis à 100 contre 1 (je ne risque pas grand chose puisqu’il n’y a plus de saison)

Réfléchissez un moment sur ce qu’on appelle au théâtre être vrai. Est-ce y montrer les choses comme elles sont en nature ? Aucunement. Le vrai en ce sens ne serait que le commun. Qu’est-ce donc que le vrai de la scène ? C’est la conformité des actions, des discours, de la figure, de la voix, du mouvement, du geste, avec un modèle idéal imaginé par le poète, et souvent exagéré par le comédien. Voilà le merveilleux.

Denis Diderot, Paradoxe sur le comédien (1773)


L’introduction se termine, apparemment sans gros bogue ! Mais le plus dur est à venir !

Compose ta chronique

Cette chronique n’est pas très gaie, car l’actualité de ce 3 mars 2013 est plutôt triste ! Sur les 79 dépêches que j’ai relevées, une bonne partie parlent de drames divers et variés. J’en fournis illico presto quelques indices :

Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense, a appelé dimanche à la « prudence » après les annonces par N’Djamena de la mort des chefs jihadistes Abou Zeid et Mokhtar Belmokhtar.

« Mort annoncée d’Abou Zeid et Belmokhtar : Le Drian appelle à « la prudence » », AFP, 03 mars 2013

Il rend hommage à nouveau au caporal Cédric Charenton, mort samedi au combat au Mali.

« Mort annoncée d’Abou Zeid et Belmokhtar : Le Drian appelle à « la prudence » », AFP, 03 mars 2013

« Son sacrifice doit résonner en chacun de nous, car le caporal Charenton est mort pour la France, pour notre liberté et pour notre sécurité », dit-il.

« Mort annoncée d’Abou Zeid et Belmokhtar : Le Drian appelle à « la prudence » », AFP, 03 mars 2013

L’Association des victimes de la dictature en RDA a de son côté rappelé que « plusieurs personnes » avaient trouvé la mort en tentant de passer à l’Ouest à cet endroit et invité la municipalité de Berlin à revoir ses projets urbains.

« La mobilisation pour sauvegarder un reste du Mur de Berlin s’amplifie », AFP, 03 mars 2013

Dès son arrivée au Caire samedi M. Kerry avait jugé « essentiel » de remettre en marche l’économie égyptienne, victime notamment d’un effondrement des investissements étrangers et de la chute du tourisme.

« Crise en Egypte : Kerry veut « plus d’efforts », annonce une aide économique », AFP, 03 mars 2013

Pakistan : au moins 45 morts dans un attentat dans un quartier chiite de Karachi.

« Pakistan : au moins 45 morts dans un attentat dans un quartier chiite de Karachi », AFP, 03 mars 2013

Un attentat à la voiture piégée à l’entrée d’un quartier chiite de la métropole économique pakistanaise Karachi a fait au moins 45 morts et 150 blessés dimanche soir, à moins de deux semaines de l’annonce d’élections nationales dans ce pays.

« Pakistan : au moins 45 morts dans un attentat dans un quartier chiite de Karachi », AFP, 03 mars 2013

L’explosion de dimanche soir a eu lieu près de l’entrée du quartier d’Abbas Town peuplé par la minorité musulmane chiite, selon des sources policières, qui ont précisé que des sunnites avaient aussi été tués et que la cible exacte de l’attentat demeurait encore inconnue.

« Pakistan : au moins 45 morts dans un attentat dans un quartier chiite de Karachi », AFP, 03 mars 2013

« Au moins 45 personnes ont été tuées et 150 autres blessées.

« Pakistan : au moins 45 morts dans un attentat dans un quartier chiite de Karachi », AFP, 03 mars 2013

Le bilan pourrait encore s’alourdir car environ la moitié des blessés sont dans un état grave », a dit à l’AFP Hashim Raza Zaidi, plus haut fonctionnaire de cette ville de 18 millions d’habitants, révisant à la hausse un précédent bilan faisant état d’une trentaine de morts.

« Pakistan : au moins 45 morts dans un attentat dans un quartier chiite de Karachi », AFP, 03 mars 2013

Tout ça est sinistre n’est-il pas ! Est-ce qu’on enchaîne sur des « signes » un peu moins insupportables ?

Est-ce qu’en privilégiant aussi souvent l’entrée par les personnalités, je ne risque pas de tomber dans une forme ou une autre de « personnalisme » ? Pour tout dire je ne traite pas des « personnes » – la notion de « personne » étant fort complexe à dénouer, comme on le sait en sociologie depuis Marcel Mauss – mais des noms de personnes qui servent ici de noeuds pour lire les réseaux ! Cela ne veut pas dire bien évidemment que je traite par exemple Assad, Kerry ou Montebourg comme des têtes de noeuds !

Je me contente de regarder les relations entre différentes têtes de réseaux :

Assad et Hague :

En réaction, le chef de la diplomatie britannique William Hague a accusé M. Assad de « délirer » en refusant d’admettre sa responsabilité dans le « massacre » dans son pays, où l’ONU a déploré des « crimes contre l’Humanité ».

« Syrie : Assad refuse de quitter le pouvoir, Khatib visite la région d’Alep », AFP, 03 mars 2013

En réaction, le chef de la diplomatie britannique William Hague a accusé M. Assad de « délirer » en refusant d’admettre sa responsabilité dans le « massacre » dans son pays, où l’ONU a déploré des « crimes contre l’Humanité ».

« Assad refuse de quitter le pouvoir, Khatib visite la région d’Alep », AFP, 03 mars 2013

Kerry et Morsi :

« Il est clair qu’il y a besoin de davantage d’efforts et de compromis pour rétablir l’unité, la stabilité politique et la santé économique en Egypte », a dit M. Kerry, dans un communiqué à l’issue d’un entretien avec le président Mohamed Morsi, peu avant de quitter le Caire pour Ryad.

« Crise en Egypte : Kerry veut « plus d’efforts », annonce une aide économique », AFP, 03 mars 2013

Cette aide économique, a souligné M. Kerry, est annoncée après avoir obtenu « des assurances du président Morsi » sur la mise en oeuvre de réformes liées à l’obtention de 4,8 milliards de dollars auprès du Fonds monétaire international (FMI), actuellement retardée en raison des troubles politiques.

« Crise en Egypte : Kerry veut « plus d’efforts », annonce une aide économique », AFP, 03 mars 2013

« Il est clair qu’il y a besoin de davantage d’efforts et de compromis pour rétablir l’unité, la stabilité politique et la santé économique en Egypte », a dit M. Kerry, dans un communiqué à l’issue d’un entretien avec le président Mohamed Morsi, peu avant de quitter le Caire pour Ryad, en Arabie saoudite.

« Egypte : Kerry veut « plus d’efforts », annonce une aide pour l’économie », AFP, 03 mars 2013

Egypte : Kerry va demander au président Morsi d’oeuvrer à une sortie de crise.

« Egypte : Kerry va demander au président Morsi d’oeuvrer à une sortie de crise », AFP, 03 mars 2013

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry rencontre dimanche le président islamiste égyptien Mohamed Morsi, au dernier jour d’une visite au Caire où il a appelé pouvoir et opposition à s’entendre pour sortir le pays de l’impasse politique et de la crise économique.

« Egypte : Kerry va demander au président Morsi d’oeuvrer à une sortie de crise », AFP, 03 mars 2013

« Je parlerai au président Morsi des moyens spécifiques par lesquels les Etats-Unis, le président (Barack) Obama, voudraient être impliqués, qu’il s’agisse d’aide économique, d’appui au secteur privé ou de soutien aux exportations égyptiennes vers les Etats-Unis », a déclaré M. Kerry.

« Egypte : Kerry va demander au président Morsi d’oeuvrer à une sortie de crise », AFP, 03 mars 2013

M. Kerry a d’ailleurs exprimé sa « reconnaissance au président Morsi » pour avoir contribué au cessez-le-feu de novembre 2012 à Gaza entre Israël et le Hamas.

« Egypte : Kerry va demander au président Morsi d’oeuvrer à une sortie de crise », AFP, 03 mars 2013

Montebourg et Batho :

Les points de vue divergent notamment entre la ministre de l’Ecologie Delphine Batho qui met en avant une question de « santé publique » et les 40.000 décès annuels dus aux particules fines, et celui du Redressement productif Arnaud Montebourg, chantre du made in France, soucieux d’éviter des mesures qui privilégieraient les voitures construites à l’étranger.

« Pour sortir du diesel, le gouvernement cherche une « incitation » qui ne lèse personne », AFP, 03 mars 2013

Sur ce point, M. Montebourg et Mme Batho sont d’accord, se félicite Matignon et évoquent une « prime de conversion ».

« Pour sortir du diesel, le gouvernement cherche une « incitation » qui ne lèse personne », AFP, 03 mars 2013

La problématique des alertes et des risques a de quoi se nourrir une fois de plus avec des thèmes comme :

diesel, terroristes, attentat, attentats, particules fines, nucléaire, terrorisme, drogue, tabac, bruit, Diesel, nitrates, rage, radiothérapie, tremblement de terre, séisme, radioactivité…

Sans tout afficher, voici quelques plans rapprochés :

diesel :

Le gouvernement réfléchit à l’instauration d’une « prime de conversion », ressemblant à une « prime à la casse », afin d’aider au remplacement des véhicules automobiles les plus anciens fonctionnant au diesel, pour améliorer la qualité de l’air.

« Diesel : une « prime de conversion » pour remplacer les vieux véhicules ? », AFP, 03 mars 2013

terroristes :

Le président français salue « le courage et l’ardeur des forces françaises engagées dans le combat contre les groupes armés terroristes pour restaurer la pleine souveraineté du Mali, aux côtés des forces armées maliennes et des contingents africains ».

« Un troisième soldat français tué au Mali », AFP, 03 mars 2013

attentat :

L’attentat de dimanche soir, qui n’a pas été revendiqué, intervient par ailleurs à moins de deux semaines du déclenchement prévu d’élections nationales au Pakistan, pays musulman de 180 millions d’habitants abonné aux coups d’Etat et actuellement miné par une vague d’attentats.t

« Pakistan : au moins 23 morts dans l’attentat de Karachi », AFP, 03 mars 2013

attentats :

La métropole économique pakistanaise, véritable monstre urbain de 18 millions d’habitants, est actuellement le théâtre d’une vague d’attentats à la bombe et de meurtres sur fond de rivalités politiques, ethniques et économiques complexes.

« Pakistan : au moins 23 morts dans l’attentat de Karachi », AFP, 03 mars 2013

particules fines :

Le diesel, émetteur de particules fines a été classé « cancérogène certain » par l’agence du cancer de l’OMS.

« Diesel : une « prime de conversion » pour remplacer les vieux véhicules ? », AFP, 03 mars 2013

nucléaire :

L’enquête s’est achevée par un non-lieu, 10 ans après son ouverture, la cour d’appel de Paris estimant que la catastrophe nucléaire de 1986 n’a pas eu de conséquence sanitaire mesurable en France.

« Nucléaire : le professeur Pierre Pellerin est décédé à l’âge de 89 ans », AFP, 03 mars 2013

Si l’on considère l’ensemble des acteurs engagés dans l’actualité de la veille de demain comme un tout, et si on totalise les épreuves, on obtient un tableau un peu surréaliste mais évocateur. Car voici les enjeux qui semblent préoccuper lesdits acteurs ce 3 mars 2013 :

apporter un message de paix

limiter les rémunérations des patrons

saper les bases des terroristes

neutraliser le sanctuaire des terroristes

sauver un vestige du Mur

terminer une année de président

approvisionner en cuisses de grenouilles

Les épreuves dominantes sont un peu toujours les mêmes puisque, peu ou prou, il s’agit de déclarations ou d’annonces, mais bon, j’ai une routine d’analyse dont je ne parviens pas à me débarrasser. Elle pointe vers les premières catégories d’épreuves qui sont dans l’ordre :

« Déclaration-Publication », registre d’action présent notamment dans cette dépêche : « Mali : un soldat français et des dizaines d’islamistes tués dans de violents combats », où on lit :

«  » Nous avons face à nous un adversaire fanatisé qui défend fermement des positions sur lesquelles nous sommes obligés successivement de donner l’assaut pour les fouiller et les réduire « , a indiqué le colonel Burkhard. »

Ensuite, on trouve le registre appelé « Argumenter/Expliciter/Justifier », en particulier sous le titre « Crise en Egypte : Kerry veut » plus d’efforts « , annonce une aide économique » :

« Mais deux des principaux chefs du FSN, Hamdeen Sabbahi et Mohamed ElBaradei ont boycotté l’entrevue, invoquant des pressions américaines pour les convaincre de participer aux législatives. »

Au troisième rang des registres d’action dominants, on relève « Défendre-Soutenir », particulièrement dans « Crise en Egypte : Kerry veut » plus d’efforts « , annonce une aide économique » :

« Il a également annoncé que son pays allait accorder 250 millions de dollars pour aider l’Egypte à surmonter la grave crise économique qu’elle traverse. »…

Ce n’est pas folichon mais cela complète le tableau d’ensemble.

Quels sont les nouveaux sigles ?

Pas de sigle inconnu à insérer dans la base. Je rappelle au passage l’adresse de la base en ligne depuis longtemps, ici :

http://marloweb.eu/mrlw/sigles.php

C’est fou ce qu’on s’habitue à des routines, surtout quand elles sont répétitives ! Non, rien à faire, il n’y a aucun sigle nouveau !

Je note les personnalités du jour

Je n’ai guère les moyens de savoir si je suis lu, oui, je n’en sais absolument rien, mais enfin… On continue

Je ne sais pas pourquoi je dois préférer et faire remarquer seulement les 10 premières personnalités – pourquoi pas 12, 15 ou 20 ? Enfin, je ne suis qu’un automate, je m’exécute :

3 mars 2013 : Assad Kerry Montebourg Sy Morsi Hollande Chavez Moubarak Obama Le Pen Lagarde Le Drian Moscovici

L’état du palmarès des 30 premières personnalités de l’actualité

J’en viens au fameux palmarès – on s’en lasse un peu mais il faut bien y passer ! Je préconise de considérer deux périodes :

Les 30 derniers jours soit du 1 février 2013 au 2 mars 2013 :

27 Hollande
12 Ayrault
12 nil
11 Pistorius
10 Jebali
9 Sarkozy
9 Obama
8 Chavez
7 Kerry
7 Monti
6 Morsi
6 Fillon
6 Berlusconi
6 Cahuzac
6 Valls
6 Taubira
5 Assad
5 Bersani
5 Montebourg
5 Moscovici
4 Peillon
4 Le Drian
4 Copé
4 Rajoy
4 Hopper
4 Mariton
3 Merah
3 Ratzinger
3 Larayedh
3 Le Pen

Et, par contraste, la période antérieure, soit du 14 septembre 2004 au 31 janvier 2013 :

2352 Sarkozy
1032 Obama
749 Bush
707 Chirac
671 Hollande
660 Fillon
584 Royal
536 Villepin
321 Bayrou
319 Le Pen
288 Aubry
282 Poutine
281 Clinton
245 Kadhafi
243 Merkel
239 Abbas
218 Copé
186 Berlusconi
168 Lagarde
158 Brown
157 Strauss-Kahn
157 Raffarin
153 Bettencourt
148 Netanyahu
148 Borloo
143 Chavez
139 Ahmadinejad
137 Gbagbo
133 Rice
131 Jackson

Avant d’être interdit par la nouvelle censure, je me permets d’accompagner ce palmarès de cette adresse sur l’internet :

http://du.haut.free.fr/video.htm

La nécrologie du jour

J’en ai marre des considérations quotidiennes sur la mort et je regarde les exemples qui parlent de naissance :

Selon eux, l’accord sur l’emploi conclu entre partenaires sociaux « marque la naissance d’un nouveau modèle social ».

« Appel de 100 de parlementaires socialistes à « une nouvelle démocratie sociale » », AFP, 03 mars 2013

Je n’oublie pas mes exercices de géopolitique

Il n’est pas très difficile d’isoler les dépêches les plus prototypiques de la catégorie « Géopolitologie ». J’en ouvre 5 – il n’est pas exclu qu’il y ait des redites, on va voir ça…

La première dépêche est celle-ci : « Grèce : le secteur public au centre des discussions avec l’UE et le FMI ». On y lit :

Grèce : le secteur public au centre des discussions avec l’UE et le FMI.

Les réformes dans le secteur public se trouvent au centre des discussions entamées dimanche entre les hauts représentants de la troïka (UE, FMI, BCE) et les responsables grecs sur le suivi des comptes du pays, a-t-on appris dimanche auprès du ministère des Finances.

Les trois représentants de la troïka des créanciers, la Commission européenne (UE), de la Banque centrale européenne BCE) du Fonds monétaire international (FMI), se sont entretenus pendant plus de deux heures dans la matinée avec le ministre grec des Finances, Yannis Stournaras.

Lundi, les hauts responsables de la troïka, Matthias Mors de la Commission européenne, Klaus Masuch de la BCE et Mark Flanagan du FMI vont aborder ce sujet avec le ministre de la Réforme administrative Antonis Manitakis.

La deuxième : « Syrie : Assad refuse de quitter le pouvoir, la guerre continue de plus belle ». Voici les énoncés relevant du registre Géopolitologie :

Dans une rare interview publiée dimanche, M. Assad a dit être prêt à discuter avec les opposants s’ils déposent les armes mais exclu de partir au moment où l’ONU se propose de « faciliter » un dialogue entre l’opposition et une délégation du régime « crédible et habilitée » à discuter.

Fin février, son chef de diplomatie Walid al-Mouallem a pour la première fois évoqué un dialogue avec les rebelles armés pour mettre fin au conflit qui, selon l’ONU, a tué plus de 70.000 personnes depuis son déclenchement le 15 mars 2011 par une révolte populaire qui s’est militarisée face à la répression.

L’opposition rejette toute négociation qui n’aboutirait pas à un départ de M. Assad, alors que les Occidentaux et de nombreux pays arabes appellent le président à quitter le pouvoir pour permettre une transition politique et mettre un terme à la guerre dévastatrice.

« Le président Assad, comme d’autres, participera à la prochaine élection », a dit le chef de la diplomatie Ali Akbar Salehi en recevant M. Mouallem.

La troisième dépêche a pour titre « Syrie : Assad prêt à dialoguer avec l’opposition mais exclut de démissionner ». Les extraits qui s’imposent ici :

Le président syrien Bachar al-Assad s’est dit prêt à discuter avec l’opposition non-armée mais a exclu de démissionner, dans une interview au Sunday Times publiée dimanche, au moment où l’ONU se propose de « faciliter un dialogue » entre gouvernement et opposition.

Fin février, lors d’une visite à Moscou, son ministre des Affaires étrangères Walid al-Mouallem s’était pour la première fois dit prêt au dialogue avec les rebelles armés pour mettre fin au conflit qui, selon l’ONU, a tué plus de 70.000 personnes en deux ans.

Quitter le pouvoir ne résoudrait pas la crise actuelle en Syrie, estime le président, qui a toujours rejeté les appels en ce sens lancés par les Occidentaux et de nombreux pays arabes.

De son côté, l’ONU est prête à « faciliter un dialogue » en Syrie, selon un compte-rendu de la rencontre samedi en Suisse entre le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et le médiateur international pour la Syrie Lakhdar Brahimi.

Quatrième texte de la série Géopolitologie : « Assad refuse de quitter le pouvoir, Khatib visite la région d’Alep ». On peut y lire spécialement :

Je suis comme tous les patriotes syriens « , a-t-il expliqué au Sunday Times, écartant de nouveau tout départ comme l’exigent l’opposition, les pays occidentaux et plusieurs pays arabes pour permettre une transition politique.

p. » Le président Assad, comme d’autres, participera à la prochaine élection « , a dit le chef de la diplomatie Ali Akbar Salehi devant son homologue syrien Walid Mouallem.

Fin février, M. Mouallem a pour la première fois évoqué un dialogue avec les rebelles armés pour mettre fin au conflit qui, selon l’ONU, a tué plus de 70.000 personnes depuis son déclenchement par une révolte populaire qui s’est militarisée face à la répression.

L’ONU s’est proposée de » faciliter « un dialogue entre l’opposition et une délégation du régime » crédible et habilitée « à discuter.

Enfin, j’ai retenu cette autre dépêche : » Syrie : Assad refuse de quitter le pouvoir, Khatib visite la région d’Alep « . Quelques énoncés pour finir :

Dans une rare interview publiée dimanche, M. Assad s’est déclaré prêt à discuter avec les opposants s’ils déposent les armes, après bientôt deux ans d’un conflit qui a fait plus de 70.000 morts selon l’ONU.

Je suis comme tous les patriotes syriens », a-t-il expliqué au Sunday Times, écartant de nouveau tout départ comme l’exigent l’opposition, les pays occidentaux et plusieurs pays arabes pour permettre une transition politique.

« Le président Assad, comme d’autres, participera à la prochaine élection », a dit le chef de la diplomatie Ali Akbar Salehi devant son homologue syrien Walid Mouallem.

L’ONU s’est proposée de « faciliter » un dialogue entre l’opposition et une délégation du régime « crédible et habilitée » à discuter, mais l’opposition rejette toute négociation qui n’aboutirait pas à un départ de M. Assad.

Je passe à la suite !

Parmi les affaires qui occupent l’actualité, j’ai noté : Tapie, Vatileaks, Wukan, président

Voici l’état du palmarès des affaires et procès qui ont défrayé la chronique entre le 6 décembre 2004 (date à laquelle j’ai commencé à les répertorier !) et le 3 mars 2013 :

444 Clearstream
351 corruption
268 Bettencourt
192 Outreau
158 pédophilie
131 dopage
110 Karachi
110 DSK
110 emplois fictifs
105 meurtre
105 viol
103 Kerviel
90 Elf
88 caricatures
81 écoutes
80 matches
79 Angolagate
78 Jackson
68 dénonciation
67 Mediator
66 moeurs
66 proxénétisme
65 Woerth-Bettencourt
64 Watergate
60 fraude
60 vente
59 Carlton
56 fraude fiscale
56 Chirac
55 Ioukos

La chronique est finie… Si par hasard ou par malheur, quelqu’un rencontre une coquille ou une faute de construction, merci de me le signaler.