'Je crois qu'il souffre.' - Croirais-je aussi qu'il n'est pas un automate ? Ce ne serait qu'avec répugnance que j'emploierais croire dans les deux contextes. (Ou bien serait-ce ainsi : je crois qu'il souffre, mais suis certain qu'il n'est pas un automate ? Non-sens !) Supposons que je dise d'un ami : 'Il n'est pas un automate.' - Quel genre d'information est donné par ceci, et pour qui serait-ce une information ? pour un être humain qui rencontrerait l'autre dans des circonstances ordinaires ? De quoi cela pourrait-il l'informer ? (Tout au plus du fait que cet autre se comporte toujours comme un être humain et non parfois comme une machine.) 'Je crois qu'il n'est pas un automate', sans plus, n'a aucun sens.

Wittgenstein, Investigations philosophiques